Mexique d'un Océan à l'autre ...

... Vagabondages Transamericains

Nicolas Marchand - A pied à la rencontre des Hommes

Chroniques de voyage ...

Traversee des Etats-Unis a moto
Novembre - Decembre 2017

Nuit d'albâtre...

La campagne défile lentement dans une atmosphère d’apesanteur ou les derniers rayons de lune éclairent la brume, flottant sans but, m'enveloppant, me relâchant. Ces nuages de bas étage jouent avec moi comme un saoulard de fin de soirée qui irait mettre sa pièce pour une dernière partie de flipper. Je vogue dans un voile blanchâtre...

Lire la suite
Read the translation by Kurt Ramler

El Paso

“Hum bébé, tu sais comment t’y prendre!” Lui, c’est Lupe, le copain d’Eddie. Et Eddie, c’est le mec à côté duquel je suis assis à discuter depuis une dizaine de minutes dans ce bar coloré à la population essentiellement masculine du centre d’El Paso. Cette ville, j’y mets les pieds parce que Jack y est passé. Kerouac. En transit. Seul, avec sa mère, avec Neal. Direction LA-SF, direction Mexico. A probablement noyer ses heures d’attentes dans les établissements disponibles. Alors je voulais voir à quoi elle ressemblait cette petite ville frontalière. En face, Juarez, faisant partie des dix villes mexicaines au plus haut taux de criminalité...

Lire la suite

Holbox, environnement et boucle temporelle

Trois semaines que je passais dans cet environnement qu’on retrouve habituellement dans les brochures de salles d’attente. De celles qui vous font rêver avant la nouvelle que vous ne voulez pas entendre, comme une anesthésie de l’esprit au désagrément à venir. Trois semaines qui ne paraissaient pas. Trois semaines à travailler pour le camping afin de payer mon emplacement, à parler environnement, et à profiter de la vie, ici, sous le soleil, dans une mer aux reflets émeraude. Et ce soir, avec Denys, nous prenions conscience de la “loop”, de cette boucle temporelle qui nous avait attrapé et refusait de nous laisser partir. Denys est un grand gaillard, une petite armoire à glace d’Europe de l’Est. Et tous les deux, on s’entend bien...

Lire la suite

Le Jaguar

Deux jours que je marchais à travers ces sentiers, au milieu de la jungle, où le regard ne porte que sur cette fine ligne qui s'étend, loin devant. Sur les côtés, une végétation dense et humide aux échos de cris d’oiseaux s’envolant à mon passage. Verts, rouges, bleus ; petits, grands ; à becs droits ou arrondis ; la diversité s’est faite reine en ces lieux. Plusieurs fois par jour un bourdonnement me passe en coup de vent, et je ne vois rien. Je le sens parfois, me frôler la nuque, jouer avec moi sans le savoir, n'étant qu’un être sur son parcours de butinage. Le Colibri, je le vois à l’oreille...

Lire la suite